« Big Sky » Saison 1 : démarrage correct pour la nouvelle série avec Ryan Phillippe

Mardi 17 novembre, ABC proposait sur son antenne le premier épisode de « Big Sky« , basée sur le roman « The Highway » de C.J. Box. Une nouvelle série créée par David E. Kelley, à qui l’on doit déjà plusieurs grandes séries des années 90 comme « Chicago Hope », « The Practice », « Ally McBeal » ou encore « Boston Legal » dans les années 2000. Plus récemment, il a créé pour HBO « Big Little Lies » et « The Undoing », actuellement en cours de diffusion.

Des détectives privés enquêtent sur la disparition de deux soeurs kidnappées par un conducteur de camion dans les contrées profondes du Montana… Avec Ryan Phillippe, Katheryn Winnick, Kylie Bunbury et Brian Geraghty. Les premiers épisodes vus par le Hollywood Reporter ont réçu des critiques assassines.

Un démarrage réussi pour ABC

Diffusé le 17 novembre, l’épisode pilote a réuni 4.15 millions de téléspectateurs avec un taux de 0.7% sur les 18-49 ans en première diffusion. A J+3, « Big Sky » gagne 3.0 millions de téléspectateurs et en totalise 7.2 millions pour un taux de 1.2% sur les 18-49 ans. C’est le meilleur gain à J+3 pour un épisode pilote depuis le lancement de « Stumptown » en septembre 2019 sur ABC.

Nous ne nous emballerons tout de même pas trop. A titre de comparaison, il s’agit d’un score similaire à J+3 aux lancements de « Emergence » (7.1 millions, 1.3%) et « Stumptown » (7.9 millions, 1.4%), proposés dans les cases équivalentes du mardi et mercredi 22h en septembre 2019 sur ABC. Les deux séries sont depuis passées à la trappe.

Le deuxième épisode diffusé ce 24 novembre a confirmé ce lancement réussi. Avec 4.46 millions de téléspectateurs au rendez-vous, le public a été légèrement plus nombreux que pour l’épisode pilote. Sur les 18-49 ans, la performance reste identique. C’est donc une plutôt bonne nouvelle pour ABC, d’autant plus en cette rentrée assez morose.

Un twist et de la violence

Le site américain Deadline revient sur les coulisses du cliffangher de l’épisode pilote (à ne pas lire avant d’avoir vu l’épisode !). Un twist que ABC et l’équipe de production ont réussi à garder secret jusqu’à la diffusion. D’un avis personnel, cet épisode pilote ne présente pas de grand intérêt mais se laisse regarder. La scène finale est effectivement assez inattendue. « Big Sky » peut être un guilty pleasure, encore faut-il supporter les scènes de violence envers les femmes et c’est peut être là le problème.

Un tweet pour peut être susciter votre curiosité ?



Catégories :Non classé

Tags:,