« The Boys » Saison 2 : le showrunner de la série explique pourquoi la série est mise en ligne à un rythme hebdomadaire

Vendredi dernier, Amazon a mis en ligne la deuxième saison de « The Boys » avec une nouvelle approche qui diffère des habitudes de la plateforme : trois épisodes le jour du lancement, puis un nouvel épisode chaque semaine. Une stratégie qu’on peut retrouver sur d’autres services en temps normal, comme Apple ou Hulu par exemple.

Dans une interview accordée au site américain Collider, le showrunner de la série Erik Kripke explique que c’est une idée de l’équipe de production : « L’idée du planning de diffusion nous est venu vers la fin de la post-production. Pour information, ce n’est pas une suggestion venue de Amazon. C’est venu des producteurs : c’est nous qui avons soumis l’idée. Beaucoup de gens chez Amazon étaient réticents car c’était une nouvelle approche pour eux et qu’ils ne font pas ça souvent. Nous voulions tellement cela que Amazon a fini par accepter d’essayer. »

Mais pourquoi avoir voulu étaler la diffusion ? Erik Kripke explique : « Notre sentiment est que lorsque tout est disponible d’un coup, ça devient une frénésie pour tout regarder. Les gens consomment la série en une ou deux semaines. Il y a un moment d’intense activité et puis ça s’estompe rapidement. Il y a tellement de grands moments dans la saison 2 que nous voulions que les gens aient le temps de les digérer, d’y réfléchir et d’en discuter avant de passer à la suite. La conversation dure plus longtemps et je pense que mettre un peu d’attente pour les fans est quelque chose de sain.« 

Susciter de la conversation et de l’engagement

Alleluia ! Enfin un producteur qui ose dire tout haut ce que certains peuvent penser tout bas ! Erik Kripke, comme sans doute d’autres producteurs mais qui n’osent peut être pas affronter les géants des plateformes de streaming, explique parfaitement bien l’intérêt d’une diffusion étalée dans le temps : susciter davantage de conversation et d’engagement auprès des fans !

Un élément que je mettais également en avant en mai dernier à l’occasion de la diffusion de la saison 5 de « Le Bureau Des Légendes » à un rythme hebdomadaire par Canal +. En effet, à cause de la pandémie, la chaîne cryptée n’a pas pu mettre en ligne toute la saison d’un coup, le premier jour de diffusion à 00h01, mais a du mettre à disposition les épisodes au rythme de leur diffusion en prime time sur Canal +, avec deux épisodes par semaine.

A lire : (Sans spoilers) « Le Bureau Des Légendes » Saison 5 et le retour en grâce du rendez-vous télévisuel hebdomadaire

Dans cette critique, j’expliquais notemment que la faiblesse des plateformes de streaming comme Netflix ou Amazon, ou plutôt le gros point faible de l’idée de mettre en ligne toute une saison en une fois, est que ça détruit toute discussion hebdomadaire, toute montée en puissance de l’attente. Puisque plus personne ne suit à un même rythme, la discussion par épisode est devenue caduque. Imaginez si chaque nouvelle saison de « 24 », « Lost » ou même « Game Of Thrones » (pour rester moderne…) étaient sortie dans leur intégralité le même jour. Les théories, les discussions, les cliffanghers, les attentes, la passion, tout ça n’aurait jamais existé, ou alors à un degré moins important.

Dans ce monde de plus en plus individualisé, le rendez-vous hebdomadaire d’un événement télévisuel est le meilleur moyen de créer du partage et de la discussion entre fans passionnés et le meilleur moyen pour donner envie aux gens de découvrir un programme grâce au bouche-à-oreille engendré (sur du long terme et pas sur quelques jours), l’envie de rattraper le wagon en marche pour participer aux échanges.

Alors évidemment, je ne souhaite pas que cette approche hebdomadaire soit nécessairement généralisée à toutes les séries des services de streaming. Mais je pense que les plateformes pourraient sortir leurs plus grosses cartouches, celles capables de générer de la discussion, de l’attente, à un rythme plus étalé.



Catégories :Non classé

Tags:,