« Rome » : retour sur la série culte de HBO et son destin funeste

Esther Hall: Movies, TV, and Bio

Au cours de cet été, un de mes rendez-vous série a été l’intégralité des deux saisons de « Rome« , disponibles en France sur OCS. C’est l’occasion de revenir un peu sur le parcours de la série sur HBO.

En 2005 et 2007, HBO proposait les deux saisons de « Rome« . La série historique créée par Bruno Heller avait à l’origine pour plan de durer quatre à cinq saisons, mais l’aventure tourna court. Avec un budget de près de 100 millions de dollars pour la première saison, les coûts de production très élevés, surtout pour l’époque, ont eu raison de ce projet pharamineux. Une série sans doute trop en avance sur son temps, qui aurait certainement peut être pu accomplir son ambition originale si elle avait été lancé de nos jours.

Il faut dire que au même moment dans les années 2000, la série phare de HBO se nomme « The Sopranos« , capable de réunir près de 10 millions d’abonnés en première diffusion sur la chaîne à péage, avec un budget bien plus raisonnable. C’était bien avant la démocratisation des services de rattrapage et bien avant l’essort des services légaux de SVOD. A l’époque, la rentabilité des séries HBO à l’international s’effectuait surtout grâce aux ventes de DVD. « Rome« , avec ses trois millions de téléspectateurs en linéaire sur HBO, ne semble pas justifier ses coûts de production exhorbitants. Pendant l’écriture de la saison 2, la décision est prise d’arrêter les frais après deux saisons : « Rome » est une co-production avec la BBC et il était très difficile pour cette dernière de continuer cette aventure coûteuse.

Rome" Deus Impeditio Esuritori Nullus (No God Can Stop a Hungry Man) (TV  Episode 2007) - IMDb

Le créateur Bruno Heller expliquait à l’époque que les saisons 3 et 4 de « Rome » devaient se dérouler en Egypte et la saison 2 se conclure sur la mort de Brutus. Mais la décision de HBO a chamboulé les plans et pour offrir une certaine complétude à la série, l’histoire s’est dramatiquement accélérée en saison 2 : la mort de Brutus survient lors du sixième épisode et la période égyptienne est condensée dans les trois derniers épisodes de la série. « Rome » s’achève avec les suicides de Marc Anthony et Cléopâtre en Egypte et la grande victoire de Octavius, point final de la transition de Rome d’une République à un Empire.

Cette accélération de l’histoire n’est pas sans conséquence sur la compréhension des intrigues dans la deuxième saison. Aucune date n’étant jamais affichée à l’écran, il faut rapidement comprendre par nous-même au détour d’un dialogue que plusieurs mois, voir parfois une année entière, se sont écoulés entre deux scènes. Le côté bénéfique est que cela permet à « Rome » de se focaliser sur les grands événements historiques, même si cela met de côté quelques intrigues de palais ou secondaires auxquelles on aurait eu droit si la série avait suivi son plan original.

Rome TV Series - Season 1 Episode 12 Still | Foto, Immagini, Foto divertenti

Les deux saisons de « Rome » forment donc une histoire complète sur les dernières années de la République de Rome, avant qu’elle ne devienne un Empire. Elle présente ainsi une unité de personnages qu’on suit au cours des 22 épisodes allant de l’arrivée au pouvoir de Jules César à la consécration de Octavius comme premier Empereur Romain. Intrigues familiales et de palais, alliances, trahisons et meurtres sont naturellement au programme.

En fil conducteur, deux soldats qu’on retrouve tout au long de la série aux côtés des personnages historiques, Lucius et Titus, incarnés par Kevin McKidd et Ray Stevenson. Ils permettent de nous plonger régulièrement dans la vie de la plèbe et de nous montrer comment on pouvait vivre à l’époque dans la cité romaine.

Bringing Antiquity Back to Life. A Look Back at HBO's Rome | by Le Citoyen  P&C | Le Citoyen | Medium

« Rome » est donc à découvrir pour quiconque s’intéresse aux séries historiques. Attention toutefois si vous débutez la série aujourd’hui : les premiers épisodes peuvent dérouter, car les standards visuels et de productions n’étaient pas les même en 2005 que de nos jours. Mais une fois qu’on s’est imprégné du style de la série, tout roule.

Fait rarissime, les dirigeants de HBO ont reconnu quelques années plus tard qu’ils avaient sans doute fait une erreur en annulant si rapidement la série. Mais ils sont nombreux à avoir bien rebondi par la suite. Un an après la fin de « Rome« , le créateur Bruno Heller donne naissance à « The Mentalist » sur CBS qui lui permettra de bien remplir son compte en banque. Kevin McKidd intègre en 2008 le casting de « Grey’s Anatomy » où il incarne toujours en 2020 le Docteur Owen Hunt. Et HBO lancera en 2011 une petite série nommée « Game of Thrones« , dont certains disent qu’elle a profité des cendres encore chaudes de « Rome » pour voir le jour…



Catégories :Non classé

Tags: