« Desperate Housewives » et « Lost » fêtent leurs 15 ans : retour sur la résurrection de ABC à l’automne 2004

Le mercredi 22 septembre 2004, ABC lançait le nouveau drama « Lost ». Deux semaines plus tard, le dimanche 3 octobre 2004, c’est « Desperate Housewives » qui débutait. Les deux dramas ont permis de remettre sur pied un network en perdition. Je vous propose de revivre une grande rétrospective ABC couvrant les années 2004 à 2014 et publiée pour la première fois… le 22 septembre 2014 sur mon précédent site UpfrontsUSA. Bonne lecture.

16 août 1999 : Who Wants To Be N°1 ?

Le 16 août 1999, ABC lance le nouveau jeu « Who Wants To Be Millionaire » qui révolutionne l’univers des jeux télévisés à travers le monde. Le succès est immédiat avec jusqu’à plus de 15 millions de téléspectateurs pour les 13 épisodes diffusés sur deux semaines en prime time. Forte de cette cartouche, ABC va user jusqu’à la corde le concept en le programmant jusqu’à 5 soirs par semaine pendant la saison 1999 / 2000. Avec jusqu’à 25 à 30 millions de téléspectateurs en moyenne, la concurrence est balayée et « Millionaire » s’impose comme le programme le plus regardé des Etats-Unis de la saison 1999 / 2000 aux côtés des classiques de NBC « Urgences » et « Friends ».

Mais le succès fulgurant est très vite retombé et lors de la saison 2001 / 2002 le programme ne rassemble plus que 10 millions de téléspectateurs. ABC met alors un terme à la version prime time du jeu, qui continue en daytime depuis. A l’automne 2002, ABC se retrouve avec une grille à reconstruire totalement face à la disparition du programme qui laisse de nombreux trous dans la grille. Il faudra deux ans à la chaîne pour redresser la barre. Pendant ces années, ses séries phares seront les premières saisons de « Alias », « Ma Famille d’Abord » et « Touche pas à mes filles ».

La grille de ABC en plein coeur du phénomène « Who Wants To Be A Millionaire » : trois dramas seulement et huit comédies.
« Survivor », « Lost » ou le pouvoir de l’île déserte : les deux programmes auront permis de remettre sur pied respectivement CBS en 2000 et ABC en 2004.

22 septembre 2004 : La résurrection d’un network

Au printemps 2004, ABC est au fond du trou à la quatrième place. Ses nouvelles séries sont toutes des échecs et ses seuls succès viennent du « Monday Night Football », « The Bachelor » et « Extreme Makeover ». Le président de ABC Lloyd Braun place alors ABC dans une nouvelle stratégie qui consiste à miser sur des dramas ambitieux mais surtout très cher, plutôt que de continuer à produire des reality show très économiques ou des procéduriers classiques.

Ces décisions, qui vont sortir ABC de la crise, vont dans un premier temps coûter la place de Lloyd Braun. Effrayés par la commande d’un pilote ambitieux de près de 15 millions de dollars pour une série appelée « Lost » alors que ABC est dernière des audiences, Disney et plusieurs exécutifs de la chaîne décident de mettre à la porte Lloyd Braun en avril 2004 dont les dépenses pour le développement de la saison 2004 / 2005 sont faramineuses, puisqu’il met également en production les pilotes de « Desperate Housewives », « Boston Legal », « Grey’s Anatomy » et « Extreme Makeover Home Edition ». Stephen McPherson, le nouveau président de ABC, hérite alors des projets de son prédécesseur et constitue une grille qui va propulser la chaîne au top des audiences.

Le mercredi 22 septembre 2004, ABC diffuse le pilote de « Lost ». Une révolution télévisuelle et un raz-de-marré inespéré pour la chaîne qui n’avait pas déniché de nouveau hit côté drama depuis 10 ans. Le premier épisode de « Lost » captive 18.7 millions de téléspectateurs, un score phénoménal et inespéré pour la chaîne à cette époque. Deux semaines plus tard, le dimanche 3 octobre 2004, c’est le jackpot. ABC décroche un deuxième hit avec « Desperate Housewives » qui passionne 21.6 millions d’américains dès son lancement. Porté par un tel lead-in, « Boston Legal » débute le même soir avec 13.1 millions de téléspectateurs. A l’origine, « Alias » devait reprendre sa case historique du dimanche 21h00 pour le lancement de sa saison 4 en janvier. Mais devant le phénomène des « Housewives », ABC la déplacera au mercredi 21h00, juste derrière « Lost ».

A l’automne 2004, ABC est ainsi en feu. La chaîne renoue avec le succès qu’elle avait perdu depuis la fin de « Who Wants To Be A Millionaire » mais surtout, trouve enfin des dramas très fédérateurs qui vont captiver l’amérique et le monde. Stephen McPherson récupère toute la gloire d’une grille construite par les décisions de son prédécesseur viré pour avoir commandé de tels projets coûteux. Lloyd Braun se contentera d’être la voix-off qui dit « Previously on Lost« .

Tout n’est toutefois pas couronné de succès. Le jeudi soir, dans la case dite de la mort du jeudi 21h00 face aux 30 à 35 millions de téléspectateurs de « Les Experts » sur CBS, le remake de la série anglaise « Life As We Know It » fait un four avec 4.3 millions de téléspectateurs pour l’épisode pilote (supprimé après 11 épisodes). Les nouvelles comédies « Rodney » (mardi 21h30) et « Complete Savages » (vendredi 20h30) débutent devant 9.9 et 6.4 millions de téléspectateurs. La première durera deux saisons et la deuxième une saison.

La grille de la rentrée 2004 de ABC, avec l’arrivée des nouveaux dramas « Desperate Housewives » et « Lost » qui vont complètement bousculer et remettre à pied la chaîne au cours des années suivantes.

27 mars 2005 : Jamais deux sans trois !

Mais la saison 2004 / 2005 de ABC est loin d’être terminée. Le dimanche 27 mars 2005 à 22h00, pendant ce qui devait être une pause temporaire de « Boston Legal », ABC lance après les « Desperate Housewives » la nouvelle série médicale « Grey’s Anatomy », présentée comme les « Urgences » nouvelle génération. Le succès est immédiat avec 16.3 millions de téléspectateurs dès le pilote et une audience crescendo qui ira jusqu’à 22.2 millions pour le neuvième épisode fin mai (juste avant, la conclusion de la saison 1 de « Desperate Housewives » captive plus de 30 millions d’américains).

Face à un tel raz-de-marré, « Boston Legal » ne reviendra pas lors de la saison 2004 / 2005, et les derniers épisodes seront inclus dans la saison 2 étendue à 27 épisodes. Même discours pour « Grey’s Anatomy » dont ABC ne diffusera que 9 des 13 épisodes produits pour la saison 1, faisant basculer le reste dans une saison 2 de 27 épisodes.

En mai 2005, ABC a déniché trois gros hits. Un succès quasi sans précédent dans l’histoire de la télévision américaine. La chaîne quitte sa 4ème place pour la 2ème place juste derrière NBC. Mais croyez-le ou non, la saison miraculeuse de ABC n’est toujours pas terminée.

Le 1er juin 2005, la saison estivale s’ouvre avec le lancement de « Dancing With The Stars » sur ABC. Le programme anglais de la BBC1 trouve très rapidement un echo dans le public américain avec plus de 13 millions de téléspectateurs pour le lancement et plus de 22 millions de fans pour la finale en juillet.

En moins de 10 mois, ABC a ainsi lancé « Lost », « Desperate Housewives », « Grey’s Anatomy », « Extreme Makeover Home Edition » et « Dancing With The Stars », cinq nouveaux hits à plus de 20 millions de téléspectateurs régulièrement qui vont désormais constituer le nouveau coeur de grille de la chaîne et la porter en haut de l’affiche durant les années à venir. Car au cours des saisons suivantes, les nouveautés seront bien moins lucratives et plus difficiles à trouver.

A l’automne 2005, la pression est forte sur ABC qui concentre tous les regards, possédant les nouvelles séries phares dont tout le monde parle. Tout le monde est à la recherche du nouveau « Lost » et en quelques semaines sont lancées « Surface » sur NBC, « Threshold » sur CBS et « Invasion » sur ABC, trois productions surfant le thème du mystère et des extra-terrestres. Aucune ne connaîtra une saison 2. Pourtant programmée le mercredi 22h00 après « Lost », « Invasion » débute très fort avec 16.4 millions de téléspectateurs. Cinq semaines plus tard, l’audience est déjà pratiquement divisée par deux.

Toutes les nouveautés lancées par ABC à l’automne 2005 seront annulées après quelques épisodes ou au terme de la saison 1 (« Night Stalker », « Freddie », « Hot Properties »). Malgré des débuts prometteurs avec entre 16 et 17 millions de téléspectateurs pour les quatre premiers épisodes, le nouveau drama « Commander In Chief » subit ensuite une érosion de son audience (10 millions en janvier, 7 millions en avril) qui conduiront à son annulation inéluctable.

Le triomphe des saisons 2 de « Lost », « Desperate Housewives » ou encore « Grey’s Anatomy » cachera l’état déplorable des nouveautés, même si les premières critiques négatives se font déjà entendre autour de « Lost » et « Desperate Housewives ».

La grille de ABC à l’automne 2005, marquée le duo « Desperate Housewives » / « Grey’s Anatomy » qui va balayer la concurrence le dimanche soir.
Seuls les vrais se rappellent de cette série…

21 septembre 2006 : Le choc des titans

A l’automne 2006, la grille de ABC ne présente qu’une seule série en saison 2 : la très discrète « What About Brian » dont la chaîne a diffusé les cinq premiers épisodes à la fin de la saison précédente en avril et mai 2006. Le drama, programmé après « The Bachelor » le lundi à 22h00, ne verra pas ses audiences décoller (entre 4 et 6 millions de téléspectateurs) et sera annulé à l’issue de la saison 2.

Devant le fiasco des nouvelles séries lancées lors de la saison 2005 / 2006, ABC prend une décision de taille qui va choquer les observateurs à l’époque. Le duo « Desperate Housewives » / « Grey’s Anatomy » qui cartonne le dimanche soir entre 21h00 et 23h00 avec près de 25 millions de téléspectateurs en moyenne pour les deux séries est séparé : « Grey’s Anatomy » est envoyé dans la case maudite du jeudi 21h00 pour le lancement de sa saison 3.

A l’époque, cette décision choque les spécialistes médias. La case du jeudi 21h00 est en effet réputée comme la case de la mort face aux 30 millions de téléspectateurs des « Experts » qui semblent inattaquables sur CBS. Etre diffusé le jeudi 21h00 était quasi synonyme d’une mort certaine.

Mais ABC ne se décourage pas et estime qu’il est l’heure de reprendre en main la soirée du jeudi après avoir été un immense champ de ruines pendant plusieurs années. Le jeudi 21 septembre 2006 marque ainsi une soirée historique : celle de la première confrontation entre « CSI Les Experts » et « Grey’s Anatomy ». Alors que bon nombre de spécialistes prédisaient une chute d’audience pour la série médicale, il n’en fut rien. Ce soir-là, 25.4 millions d’américains sont branchés sur ABC et 22.6 millions sur CBS. Une victoire historique pour ABC.

Les deux dramas seront ensuite régulièrement au coude à coude avec entre 20 et 22 millions de téléspectateurs. « Grey’s Anatomy » explose en février 2007 avec le triple épisode du ferry qui culmine à 27.4 millions de téléspectateurs, ce qui restera comme la meilleure audience historique de la série hors Superbowl. Sur CBS, les producteurs des « Experts » ont spécialement développé l’intrigue fil rouge du tueur à la maquette pour fidéliser le public face à « Grey’s Anatomy ».

Mais revenons à l’automne 2006. En plus de supporter avec succès la soirée du jeudi, la séparation du duo « Desperate Housewives » / « Grey’s Anatomy » a aussi pour objectif de fournir un puissant lead-in à deux nouveaux dramas. ABC espère ainsi dénicher un nouveau hit et faire oublier le fiasco de la saison précédente. Les deux heureux bénéficiaires de ces locomotives seront « Brothers & Sisters » et « Six Degrees ».

Le dimanche 24 septembre 2006, « Brothers & Sisters » débute très fort avec 15.7 millions de téléspectateurs. La famille Walker conservera un public nombreux avec 10 à 12 millions de fidèles pendant les trois premières saisons et restera à l’antenne le dimanche soir pendant cinq ans. Pendant ces cinq années, de septembre 2006 à mai 2011, la soirée dominicale de ABC sera ainsi inchangée avec entre 20h00 et 23h00 le trio « Extreme Makeover Home Edition », « Desperate Housewives » et « Brothers & Sisters ».

Si ABC aura très rapidement réussi à avoir un dimanche stable et compatible, la soirée du jeudi sera quant à elle beaucoup plus mouvementée et ABC va y accumuler un nombre de flops et d’échecs incalculable. Pour entourer « Grey’s Anatomy » le jeudi soir, ABC place deux nouveautés : « Ugly Betty » à 20h00 et une production de J.J. Abrams « Six Degrees » à 22h00, centré sur six New-Yorkais qui ne se connaissent mais dont leur vie va se croiser.

Adapté d’une telenovela colombienne, « Ugly Betty » débute en fanfare avec 16.3 millions de téléspectateurs. La première saison continuera d’être un véritable succès avec toujours 14 millions de fans en janvier, mais le phénomène retombera assez vite et les derniers épisodes de la saison 1 tomberont sous la barre des 10 millions. « Ugly Betty » restera trois ans dans la case du jeudi 20h00, avant d’être déplacée au vendredi pour son ultime saison.

En dépit d’un lead-in puissant, « Six Degrees » n’aura pas le même parcours à 22h00. La série sera supprimée de l’antenne après 6 épisodes, passant d’une audience de 12.6 millions pour le pilote à 7.4 millions début novembre. « Six Degrees » devient la première série d’une longue liste à faire des audiences insatisfaisante après « Grey’s Anatomy ». Fin novembre, le drama « Men In Trees » avec Anne Heche sur des histoires de coeur en Alaska récupère la case après avoir débuté en septembre le vendredi 21h00. Ils seront un peu plus de 10 millions jusqu’au season finale en février, perdant plus de la moitié du public de « Grey’s Anatomy ». En mars, les aventures d’un jeune romancier dans « October Road » prennent le relais pour six épisodes, toujours sans grand succès. « Men In Trees » et « October Road » reviendront pour une saison 2 dans des cases différentes avant d’être annulées.

Dans le reste de la grille, le thriller « The Nine » sur des rescapés d’un braquage de banque diffusé le mercredi 22h00 après « Lost » est retiré de l’antenne après 7 épisodes. Côté comédies, toutes les nouveautés lancées sont annulées (« The Knights of Prosperity », « In Case Of Emergency », « Big Day », « Help Me Help You ») et « George Lopez » est annulé après six saisons. Au terme de la saison 2006 / 2007, ABC n’a plus qu’une seule sitcom reconduite : « According To Jim », dans sa sixième année, et qui connaîtra encore deux saisons supplémentaires. Nous sommes en plein coeur du boom des dramas et la sitcom devient un genre délaissé.

Pendant ce temps, Stephen McPherson, le président de ABC, découvre avec effarement l’origine des tatouages de Jack en Thaïlande et estime qu’il est en effet temps de donner une date de fin à « Lost ». Pour la première fois dans l’histoire de la télévision américaine, un network décide d’annoncer une date de fin à l’une de ses séries, trois ans à l’avance. « Lost » s’achèvera donc après six saisons en mai 2010. Damon Lindelof et Carlton Cuse n’ont ainsi plus aucune excuse pour rater la fin de leur série.

La grille de ABC chamboulée avec la première édition automnale de « Dancing With The Stars » (en saison 3) et le débarquement de « Grey’s Anatomy » au jeudi soir.

A l’automne 2007, ABC doit donc faire sa rentrée sans « Lost », qui désormais ne débutera qu’à partir de la mi-saison pour éviter les interruptions. « Dancing With The Stars » s’est quant à lui installé dans ses cases historiques du lundi pour les performances et du mardi pour les résultats. ABC est donc fière de présenter une grille toute neuve avec un nombre impressionnant de nouveautés : huit ! Cinq dramas et trois comédies. Oui mais voilà : la menace de la grève des scénaristes plane au-dessus de tout Hollywood. Des scénaristes qui veulent grosso modo un peu plus d’argent sur les ventes de DVD. En septembre, tout le monde est encore confiant, ce n’est qu’une vilaine menace qui devrait se résoudre à temps.

Les nouvelles comédies « Cavemen » et « Carpoolers » lancées le mardi entre 20h00 et 21h00 n’auront de toute manière pas le temps d’être vraiment impactées par une hypothétique grève : au bout de six épisodes et avec à peine 6 millions de curieux, elles sont déjà retirées de l’antenne. Le jeudi soir après « Grey’s Anatomy », les histoires sentimentales de quatre amis avocats dans « Big Shots » avec entre autre Michael Vartan floppe avec moins de 8 millions d’intéressés et au bout de 11 épisodes la série est pliée.

Mais la soirée événement de la rentrée 2007 de ABC est son mercredi flambant neuf avec le lancement de trois nouveaux dramas : « Pushing Daisies », « Private Practice » et la série judiciaire « Dirty Sexy Money » avec Peter Krause. Grâce à son statut de spin-off de « Grey’s Anatomy », « Private Practice » parvient à susciter la curiosité et l’intérêt du public avec 11 à 12 millions de téléspectateurs, même si ce ne sont pas les scores de la grande soeur à Seattle. Le côté très décalé et coloré de Bryan Fuller dans « Pushing Daisies » suscitera la curiosité du public et de 13 millions d’américains. Au cours des semaines suivantes, ils ne seront plus qu’entre 8 et 10 millions, avec une tendance très fragile et à la baisse. Même son de cloche pour « Dirty Sexy Money » à 22h00.

5 novembre 2007 : Le jour où tout a basculé

Le lundi 5 novembre 2007, ce qui devait arriver arriva : la Writers Guild of America se met en grève. Aucun accord n’ayant été trouvé avec l’Alliance of Motion Picture & Television Producer, la grève des scénaristes débute et à compter de cette date, plus aucune ligne de scénario n’est écrite. Les scénaristes veulent plus de sous pour leur travail mais les studios ne sont pas du même avis. La grève durera trois mois et s’achèvera par la victoire des scénaristes en février 2008.

Cette grève que personne n’attendait aussi longue a eu des conséquences dramatiques pour les networks américains. A partir de janvier, les stocks d’épisodes produits s’amenuisent et les rediffusions pullulent, tout comme les émissions non scriptées de divertissement et de télé-réalité. Un retour de « Who Wants To Be A Millionaire » est envisagé sur ABC mais l’idée n’aboutira pas. CBS diffusera une nouvelle édition de « Big Brother » entre février et avril 2008 pour combler la grille. FOX est contraint de reporter d’un an le lancement de la saison 7 de « 24 ». Et pire, NBC doit abandonner le projet de spin-off de « Heroes ». Le public est sous le choc.

Chez ABC, à l’issue de la grève, on se pose la question suivante : que faire de « Pushing Daisies », « Private Practice » et « Dirty Sexy Money » ? Est-il vraiment judicieux de faire revenir ces nouveautés pour 4 ou 5 épisodes en avril et mai ? Doit-on les annuler ? La réponse à la question vient d’un autre fait : la grève des scénaristes a également impacté le processus de développement des nouvelles séries pour l’automne 2008.

La grille de ABC à l’automne 2007, marquée par le départ de « Lost » pour la mi-saison et le lancement d’un mercredi 100% nouveautés.

ABC prend alors la décision de tout reconduire et de redonner une deuxième chance aux trois dramas pour la rentrée 2008, qui seront de nouveau programmés ensemble le mercredi soir. Les résultats fébriles de l’automne 2007 se sont confirmés. Les téléspectateurs n’ont pas redonné une chance à ces productions et en décembre, avec moins de six millions de téléspectateurs, « Pushing Daisies » et « Dirty Sexy Money » passent à la trappe. « Private Practice » qui stagne autour des 8 millions est sauvé et sera déplacé à partir de janvier dans sa case naturelle : le jeudi 22h00 après « Grey’s Anatomy ».

Au final, sur les huit nouveautés lancées par ABC à l’automne 2007, quatre ont été annulées dès leur saison 1 (« Cavemen », « Carpoolers », « Big Shots » et « Women’s Murder Club », cette dernière ciblant un public trop âgé) et trois ont été reconduites et annulées dans leur saison 2 (« Pushing Daisies », « Dirty Sexy Money » et la comédie « Samantha Who? »). Seule « Private Practice » connaîtra un parcours respectable pendant six saisons. A cette liste, on peut ajouter la série judiciaire « Eli Stone », lancée en janvier 2008 en plein coeur de la grève des scénaristes, reconduite elle-aussi par défaut pour une saison 2 avant d’être annulée comme ses consœurs en décembre.

L’automne 2008 devient ainsi un immense désastre pour ABC du côté des nouveautés. Les rescapées de la deuxième chance (« Pushing Daisies », « Dirty Sexy Money », « Eli Stone ») sont supprimées de l’antenne en décembre et la seule nouveauté lancée, le remake de la série anglaise « Life On Mars » se verra annulé après 17 épisodes (les 7 premiers épisodes seront diffusés le jeudi 22h après « Grey’s Anatomy », et à la mi-saison, la suite est déplacée au mercredi 22h après « Lost », « Private Practice » ayant récupéré la case du jeudi 22h).

La saison 2008 / 2009 de ABC sera partiellement sauvée avec le lancement de la série policière « Castle » en mars 2009. Programmée le lundi 22h00 après « Dancing With The Stars » qui rassemble près de 20 millions d’américains, les premières enquêtes de Richard Castle intrigueront entre 8 et 10 millions de fidèles. Si la performance paraît modeste en regard de la locomotive, ABC se montrera satisfaite et reconduira la série pour une saison 2. Il faut dire que les autres nouveautés de mi-saison sont également un désastre, avec entre autre le drama romantique « Cupid » et la série policière « The Unusuals » (tous deux sous les 6 millions). « Castle » ne quittera jamais sa case horaire.

23 septembre 2009 : Le come-back de la sitcom

Pour la rentrée de septembre 2009, ABC construit une grille avec une certaine stabilité. Le dimanche est toujours occupé par « Extreme Makeover Home Edition », « Desperate Housewives » et « Brothers & Sisters », le lundi est désormais porté par « Dancing With The Stars » et « Castle », le jeudi est la soirée médicale avec « Grey’s Anatomy » et « Private Practice ». Le nouveau grand chantier de l’automne 2009 est la soirée du mercredi, à reconstruire intégralement après le passage à vide des deux précédentes saisons (le mercredi de ABC n’existait qu’en mi-saison grâce à la présence de « Lost »).

Pour relancer son mercredi, ABC utilise la même stratégie qu’en septembre 2007 : proposer une soirée 100% nouveautés. A une différence de taille : plutôt que de miser sur des dramas, ABC va faire le pari de relancer le genre de la sitcom.

Genre très populaire aux Etats-Unis jusqu’au début des années 2000 avec de nombreux hits sur tous les networks comme « Friends », « Will & Grace », « Everybody Loves Raymond » ou encore « Ma Famille d’Abord », la comédie a connu une baisse de popularité à la fin des années 2000 en raison de l’explosion des dramas ambitieux, originaux et plus ou moins feuilletonnant sur les différentes chaînes. Ainsi, à l’automne 2008, la grille de ABC ne comportait qu’une seule comédie (la saison 2 de « Samantha Who ? ») quand la chaîne en proposait 6 à 8 par semaine au début des années 2000.

Le mercredi 23 septembre 2009, la nouvelle comédie « Modern Family » tournée dans le style documentaire est ainsi lancée, suivie juste après par le retour de Courteney Cox dans « Cougar Town ». Le succès est immédiat avec 12.6 millions de téléspectateurs pour « Modern Family » et 11.3 millions pour « Cougar Town ». Une semaine plus tard, les nouvelles comédies « Hank » et « The Middle » sont lancées à 20h00 devant près de 9 millions de téléspectateurs. C’est un véritable succès pour ABC : sur les quatre comédies lancées, seule « Hank » centrée sur un exécutif de Wall Street licencié se révélera être un échec au fil des semaines, supprimée après cinq épisodes.

Le nouveau carré sitcom de ABC, pari audacieux et risqué, est une très grande réussite pour la chaîne américaine. Le succès critique et publique de « Modern Family » ne se démentira pas avec une pluie de récompenses lors des différentes cérémonies aux Golden Globes et Emmy Awards. Le succès sera croissant et « Modern Family » deviendra la série n°1 des Etats-Unis sur les 18-49 ans lors de sa troisième saison, devançant d’une courte tête les deux hits de CBS « Two And A Half Men » et « The Big Bang Theory ».

« The Middle » se fera plus discrète, vivant dans l’ombre de « Modern Family », mais continuera de conserver une audience solide et forte avec entre 8 et 10 millions de fidèles. « Cougar Town » restera deux ans en duo avec « Modern Family » avant que les audiences ne s’érodent. La comédie devient un programme de mi-saison lors de sa saison 3 avant d’être annulée par ABC puis reprise par TBS pour une saison 4.

La grille de ABC à l’automne 2009, marquée par le lancement du nouveau carré sitcom le mercredi soir.

Revenons à l’automne 2009. Si le lancement des nouvelles comédies est un succès, c’est une nouvelle catastrophe côté dramas. La série policière « The Forgotten » et la série de sorcières « Eastwick » lancées les mardi et mercredi à 22h00 sont supprimés après 15 et 13 épisodes diffusés. Mais le véritable enjeu de ABC est situé le jeudi. Après trois saisons passées le jeudi 20h00, « Ugly Betty » est déplacée au vendredi soir à partir de septembre 2009. Pour prendre la relève, ABC mise sur son nouveau high-concept, « FlashForward », dans lequel un événement mondial conduit la population à voir un bref aperçu de son futur. Le drama porté par Joseph Fiennes débute sur les chapeaux de roue avec 12.5 millions de téléspectateurs. Mais la série ne passionne pas et au terme de la première saison au mois de mai, ils sont moins de cinq millions encore présents.

« FlashForward » est naturellement annulé et devient la première série d’une très longue liste à échouer dans la case précédent « Grey’s Anatomy ». Au cours des saisons suivantes, le jeudi 20h00 sera un créneau sinistre pour ABC. Toutes les tentatives de lancement de nouvelle série se solde par un échec. Il se succède ainsi « My Generation » à l’automne 2010 (2 épisodes), « Charlie’s Angels » à l’automne 2011 (7 épisodes), « Missing » au printemps 2012 (10 épisodes), « Last Resort » à l’automne 2012 (13 épisodes), « Zero Hour » en février 2013 (3 épisodes) et « Once Upon A Time In Wonderland » à l’automne 2013 (13 épisodes).

A l’automne 2009, « FlashForward » n’est pas le seul high-concept attendu sur ABC. Il y a aussi le drama d’invasion extra-terrestre « V » avec Elizabeth Mitchell, un remake de la série des années 80. ABC use toutefois d’une programmation très étrange pour la série et décide de découper en deux parties la diffusion : quatre épisodes en novembre, puis les huit autres à partir de fin mars. Bien évidemment, une idée aussi brillante ne pouvait se traduire que par un résultat décevant.

Porté par l’effet de curiosité, la diffusion du pilote de « V » le mardi 3 novembre 2009 est un immense carton avec 14.3 millions de téléspectateurs. Mais les critiques sont très négatives et après quatre épisodes, la série est déjà rendue à 9.3 millions. Naturellement, la pause de 4 mois a enfoncé le clou : 7 millions pour son retour fin mars et fin avril la série chute sous les 5 millions. Une saison 2 de 13 épisodes est commandée, puis réduite à 10 épisodes, et « V » ne connaîtra pas de saison 3.

23 mai 2010 : la fin de l’ère glorieuse de ABC

Le dimanche 23 mai 2010, une page se tourne dans l’histoire de ABC. La chaîne américaine retransmet l’ultime épisode de « Lost ». Les américains, et le monde entier, font leurs adieux à Jack, Kate, Sawyer et toute une galerie de personnages à la fois riche et complexe. Intitulé sobrement « The End », le final qui aura divisé les fans a rassemblé 13.6 millions d’américains.

ABC dit surtout adieu à une valeur sûre et la fin de « Lost » marque la fin de l’ère où le trio « Lost », « Desperate Housewives », « Grey’s Anatomy » dominait le prime time américain. Ainsi, de 2007 à 2010 (c’est-à-dire jusqu’à leur sixième saison), « Lost », « Desperate Housewives » et « Grey’s Anatomy » ont toujours été dans le TOP 5 des dramas les plus regardés à la télévision américaine par les 18-49 ans (tous networks confondus). Si ABC avait beau essuyer des échecs en série avec ses nouveautés comme nous l’avons vu auparavant, son trio phare continuait de lui apporter du succès.

La fin de « Lost » en mai 2010 est un pivot de la chute progressive du network qui a eu énormément de difficultés à trouver de nouveaux succès capables de succéder à ses séries historiques sur le départ. Deux ans plus tard, en mai 2012, ce sont les « Desperate Housewives » qui font leurs adieux. Sur ses deux dernières saisons, les habitantes de Wisteria Lane ont vu leur public rapidement déserter. La série est ainsi passée d’une 6ème place au classement de la saison 2009 / 2010 sur les 18-49 ans (toutes séries confondues), à une 11ème place la saison suivante puis à une 21ème place pour son ultime saison (et une 24ème place sur le public global). Heureusement pour ABC, « Grey’s Anatomy » continue de rester dans le TOP 10.

La rentrée de l’automne 2010, la première qui suit directement la fin de l’ère « Lost », est un immense désastre pour ABC. Toutes les nouveautés lancées sont des échecs. Le mardi soir, ABC propose deux nouveaux dramas avec la série fantastique « No Ordinary Family » et la série policière « Detroit 187 » qui entourent le result show de « Dancing With The Stars ». Les deux séries seront annulées au terme de leur première saison. Toujours côtés dramas, la série judiciaire « The Whole Truth » est supprimée après 6 épisodes le mercredi soir, et la série au concept que personne n’a jamais rien compris « My Generation » est retirée après deux épisodes. Je ne peux m’empêcher de vous proposer cette bande annonce fantastique.

Stephen McPherson vient de signer sa lettre de démission.

Du côté des comédies, ABC ne parviendra jamais à ré-itérer l’exploit de 2009 quand elle déniche « Modern Family » et « The Middle ». Pour compléter le carré sitcom, ABC trouvera au mieux des succès modestes qui ne dureront pas longtemps tout en les déplaçant ailleurs dans la grille (comme « Suburgatory » , « Happy Endings », « The Neighbors ») ou des flops (comme « Better With You », « Mr Sunshine », « Don’t Trust The Bitch In Apt. 23 », « How To Live With Your Parents For The Rest Of Your Life », ‘Back In The Game », « Super Fun Night »).

« Last Man Standing » sera la seule vague exception. La série est lancée le mardi 11 octobre 2011 à 20h00, sans locomotive. Portée par Tim Allen, star des années 90 grâce à la comédie « Home Improvement », « Last Man Standing » débute en fanfare avec 13.19 millions de téléspectateurs. Un très gros score. Encore plus fort que le pilote de « Modern Family » (qui avait en plus pour lead-in un result show de « Dancing With The Stars »). Toutefois, l’audience va rapidement se tasser autour des 8-10 millions pour finir sous les 7 millions à l’issue de la saison 1. « Last Man Standing » sera transférée au vendredi soir les saisons suivantes.

Epilogue : Le bilan désastreux de Stephen McPherson et la nouvelle ère de Paul Lee

En juillet 2010, alors que les nouveautés préparées pour la saison 2010 / 2011 suscitent très peu de buzz et d’enthousiasme et qu’une plainte pour harcèlement sexuel est déposée contre lui, le président de ABC Stephen McPherson décide de démissionner. Il lègue ainsi à son successeur Paul Lee, précédemment chez ABC Family, les nouveaux dramas développés durant les mois précédents : « No Ordinary Family », « Detroit 187 », « The Whole Truth », « My Generation » et « Off The Map ». Aucune ne connaîtra une saison 2. On rappelle que quand Stephen McPherson était arrivé à la tête de ABC au printemps 2004, les projets qu’il avait récupéré de son prédécesseur se nommaient « Lost », « Desperate Housewives » ou « Grey’s Anatomy ».

Si on fait le résumé des nouveaux dramas lancés par ABC pendant l’ère de Stephen McPherson, c’est-à-dire de la saison 2005 / 2006 à la saison 2010 / 2011 (mi-saison incluse), le bilan est sinistre. Sur les 37 dramas développés et commandés par Stephen McPherson, 32 ont été annulés au cours de la première ou deuxième saison, c’est-à-dire 86% des nouveaux dramas annulés au cours des deux premières saison entre l’automne 2005 et le printemps 2011 ! Seulement quatre ont eu un parcours respectable, à savoir « Brothers & Sisters », « Ugly Betty », « Private Practice » et « Castle ».

Si Paul Lee a été obligé de se coltiner les choix de son prédécesseur pour sa première année à la tête de ABC, sa première phase de développement et de sélection de pilotes sera plus prolifique. Il faudra donc attendre la saison 2011 / 2012 pour que ABC retrouve un peu le sourire et ait un peu plus de succès grâce aux choix effectués par Paul Lee.

A l’automne 2011, quatre nouveaux dramas débarquent. Si deux s’avéreront être des flops (le remake de « Charlie’s Angels » et le period drama « Pan Am » situé dans les années 1960), deux se trouveront être des succès sur le long terme : « Revenge » et « Once Upon A Time » qui débutent respectivement devant 10.0 et 12.9 millions de téléspectateurs. Si vous avez suivi AudiencesUSA.com ou l’actualité de la télévision américaine, vous connaissez la suite de l’histoire.

Le jeudi 5 avril 2011, ABC lance de manière assez discrète le thriller « Scandal » porté par Kerry Washington. La série, produite par Shonda Rhimes, est diffusée après « Grey’s Anatomy ». Le succès n’est pas immédiat, loin de là, puisqu’ils ne sont que 7.3 millions lors du lancement. Mais devant les audiences stables des sept épisodes diffusés, ABC est confiante et accorde une saison 2. Portée par un buzz et des rebondissements abracadabrantesques, les audiences décolleront à partir du milieu de la saison 2 pour progressivement devenir un véritable hit.

Lors de la saison 2011 / 2012, ABC s’est donc dénichée trois valeurs sûres côté dramas avec « Once Upon A Time », « Revenge » et « Scandal ». Si l’on est loin du phénomène « Lost », « Desperate Housewives », « Grey’s Anatomy » de la saison 2004 / 2005, ABC enregistre enfin une belle saison côté nouveautés. Elle a quasiment déniché autant de séries au parcours respectable (c’est-à-dire non annulées après deux saisons) en une saison que au cours des six saisons précédentes !

La première grille constituée par Paul Lee, qui redresse la barre grâce à l’arrivée de « Revenge » et « Once Upon A Time », suivi par « Scandal » à la mi-saison.

Toutefois, de manière globale, la grille de ABC s’affaiblie. Si « Scandal » va devenir un hit au fur et à mesure, « Once Upon A Time » et « Revenge » vont au contraire progressivement perdre leur public. Avec la fin de « Desperate Housewives » en mai 2012, « Grey’s Anatomy » reste la seule série historique encore en forme. Au rayons des comédies, en dehors de « The Middle » et « Modern Family », les résultats et les destins sont très mitigés. A côté de ça, « Dancing With The Stars » perd aussi de sa superbe.

Au cours des deux saisons suivantes (2012 / 2013 et 2013 / 2014), ABC connaîtra de nouveau de nombreux échecs à l’automne avec entre autre les dramas « Last Resort », « 666 Park Avenue », « Lucky 7 », « Once Upon A Time In Wonderland », « Betrayal » et les comédies « Malibu Country », « Trophy Wife », « , « Back In The Game » ou « Super Fun Night », tous annulés après une saison. ABC devra se contenter de reconduire des programmes aux audiences modestes, faute de mieux, comme « Nashville » ou encore « Agents of SHIELD », « The Goldbergs » et « Resurrection ».



Catégories :Non classé

Tags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s